· 

Road Trip moto Nord Thaïlande - Jour 2

Après une nuit sur les flancs du Doi Chiang Dao, 3ème plus haut sommet de Thaïlande, la première question qui nous revient à l'esprit en prenant le petit déjeuner sur la terrasse de notre "cabane" c'est : "Est ce que les pistes nous permettront de rejoindre Pai sans difficulté insurmontable ?"

Le petit déjeuner matinal, avec vue imprenable sur le levé de soleil et la vallée embrumée, nous fait oublier un moment cette question lancinante.

Nous reprenons la route Bo Cho Road pour nous enfoncer toujours plus dans la vallée pour rejoindre Ban Wang Ma Riw. c'est là bas que nous allons savoir comment s'annonce les pistes.

Ban Wang Ma Riw

Un village au bout de la route

Après les petits lacets serrés, les montées et descentes abruptes, la route arrive dans une large vallée entourée de montagnes. Le paysage passe de la montagne et ses forêts épaisses à une plaine cultivée clairsemée d'habitation de style traditionnel.. 

Une fois de plus nous garons la moto dans le village et partons découvrir les alentours à pied pour profiter de la vie quotidienne en cette matinée brumeuse.


Nous en profitons pour faire le plein à la station service locale qui est franchement typique.

Il est temps de repartir et d'enfin attaquer les pistes locales. Nous faisons un petit point. Plein d'essence, de l'eau, de quoi manger. Nous sommes prêts.

La piste est globalement roulante, on se dit que ça va super bien le faire quand soudain, une rivière. Pas de pont !

Petit arrêt dubitatif devant" l'obstacle". Autant une traversé de gué en 4x4, je commence à maîtrise après notre Road Trip en Islande, autant le passage de rivière en moto me laisse toujours un peu nerveux. Une gamelle dans une rivière, c'est vite arrivée.

J'examine attentivement le passage, estime la profondeur, repère les cailloux, imagine la trajectoire.

Nous décidons de décharger la moto de toutes ses affaires pour la rendre plus légère. Je ferais la traversée seul pour mieux maîtriser la moto et son poids en cas de difficulté.

Devinez qui a porté les affaires à travers la rivière ?

Finalement, ça passe bien malgré les gros cailloux que je redoutais à l'entrée dans la rivière. J'ai quand même bien laissé traîner les pieds sur les côtés au cas où je devrais faire un arrêt. Pas de style, mais une assurance gamelle. On est quand même super loin de tout en cas de problème. Puis allez expliquer au loueur de moto que vous avez planté sa moto dans une petite rivière au fin fond du Nord de la Thaïlande.

La suite de la matinée se déroule sur une piste plus étroite parfois raide avec une nouveau petit passage de ruisseau étonnamment profond. Les paysages sont superbes. Nous sommes seuls. Nous finissons par nous rapprocher du point de jonction avec la route. Nous croisons quelques locaux en scooter qui vont travailler dans les cultures.

Nous rejoignons enfin la route 4030 et la route 1095 pour remonter vers Pai. La route virevolte das tous les sens.

Arrivés à Pai nous trouvons facilement un hébergement. La ville de Pai nous semble artificielle après ces deux jours passés dans une Thaïlande très authentique. Trop de touriste, une ambiance de fête foraine. Certains visiblement adorent Pai. Nous n'avons pas accroché du tout.

Comme nous sommes arrivés plutôt que l'horaire prévu, nous décidons d'encore un peu explorer les environs et nous rendre aux sources chaudes pour nous détendre en fin de journée.

Devant la beauté des paysages dans la lumière de fin d'apm nous poussons à nouveau notre exploration sur les pistes. Nous repérons les sources chaudes, remontons jusqu'au village de Ban Sai Ngam et empruntons la piste aux milieux des collines et des cultures jusqu'à Ban Doi Phi Lu. Une fois de plus nous sommes les seuls voyageurs.

Pour finir la journée, c'est sources chaudes de Sai Ngam avec les locaux jusqu'à la tombée de la nuit.


Écrire commentaire

Commentaires: 0